CYBERMARCHEUR la marche athlétique ou marche sportive

Obtenir toutes les informations du monde de la marche .(technique de marche, plan d'entrainement, conseils, santé, le calendrier et les compétitions à
 
PortailAccueilGaleriePublicationsS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bourges la der'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
THANRON Bernard
ELITE
ELITE
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 66
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: Bourges la der'   Sam 22 Avr - 7:35:56




Samedi 22 avril 7h
En partance pour Dijon Centre Universitaire
 
BOURGES LA DER’
Cru 2017
Des championnats de France de Grand Fond
(tiens s’ils ont noté de France de Grand Fond sans préciser le sport pratiqué)
 
Samedi dimanche 4 et 5 mars
24 heures de Bourges à la marche
20e édition
Sur les rives de l’Auron
2 fois 6 heures
ou 24 heures
C’est selon
Qu’importe pour les marcheurs
Du moment qu’ils soient à l’heure
Du départ ça c’est pour sûr
De l’arrivée ça c’est moins sûr.
 
Samedi à  6h20
Comme chaque matin
La radio-réveil
nous éveille
Sur France Inter
Sur un bon air
8h15 nous démarrons
Traversons
Chatel-Censoir engourdi
Puis
Nous longeons
Le canal du Nivernais et sa piste goudron
Sur laquelle en quasi toute saison
Souvent nous nous entraînons
La route serpente, nous roulons
Vers le territoire berrichon
Sous une bruine
Taquine
Puis sous la pluie
Qui s’avive.
Depuis Clamecy les essuie-glaces
Sont à la tâche
Ils sont en chasse…d’eau
L’une des rares que j’accepte
Avec
La chasse photo
Et la chasse aux mots
Clamecy-Varzy 12km
De ligne droite ou presque
Suivi de Varzy-Châteauneuf 16km
De ligne droite ou presque
Puis Châteauneuf-La Charité 18km
De ligne droite ou presque
A la Loire nous stoppons
Au pied du pont
En réfection
Travaux feux d’alternance bouchon
Puis le grand fleuve nous franchissons
Dans un couloir de toile nylon
Nous réduisant la vision
A celle de l’arrière du camion
Nous précédant, étrange sensation 
De malaise, de compression !
Puis nous reprenons
La Charité-Sancergues 7km
En ligne droite ou presque
Sancergues traversé nous savons
Que pour atteindre les faubourgs berrichons
Ce seront cette fois-ci 42km
Un Marathon ou presque
De ligne droite à perpèt’
Dans ces conditions
L’imagination
Saute sur l’occasion
De nous transposer du volant au goudron
Et nous dispose à rêver d’y marcher
Par un camping-car talonné
Diffusants nos musiques préférées
Restes certains ineffaçables de nos mémoires
D’expériences vécues passées drôle d’histoire
Coup d’œil à droite Coup d’œil à gauche
La grande fauche !
La culture intensive a fait des ravages
Plus de nature sauvage
Il est force de constater
Devant ce désert en haut-lieu planifié
Que les tracteurs ont bien dégagé
Bosquets et haies éradiqués
Fossés oubliés
Comblés
Jusqu’au-delà de l’horizon
Production production
Les cons !
Mais voilà Bourges
Tiens ! v’là la pluie
Qui accélère
A force on s’était habitué
A son p’tit rythme régulier
Elle qui s’était assagi
Au profit d’un petit crachin
Permanent de rien
Temps de chien
Ici elle nous a rejoint
Sur les rives d’Auron
Ici nous replongeons
Avec un certain frisson
Proche de la délectation,
Dans le chaudron
De la marche de grand fond
Là ou pour nous tout a commencé
Pour quelques années durant
Avec un dossard à marcher
Le nez aux vents.
 
Bonjour par-ci bonjour par-là
Contents de vous revoir
Et nous donc !
Retrait des dossards
Nous annonçons nos noms
- Thanron Bernard
- Oui voilà votre dossard
- Elisabeth Lescure-Thanron
- Aaah non, je ne trouve pas
- Regardez bien elle est inscrite sous ce nom-là
- Ah ! la voilà sans Lescure juste à votre nom
-Mais pourtant sur le bulletin d’inscription
J’avais bien mentionné les 2 noms liés
Il n’en a pas tenu compte.
Depuis des années
Qu’il a fallu bagarrer insister
Pour tant bien que mal imposer
Son nom composé
Une sorte d’exaspération un moment me traverse
Dehors il tombe toujours averse,
Face à si peu d’attention du report des noms
Pourtant de par son ancien métier
Le pupitreur de service
Qui ici dictes
Et modifie les noms
Suivant son humeur
Aurait pu s’appliquer
A respecter….
Qu’il soit tranquille
Ce rustre malappris,  
Il ne nous y prendra plus ;
Nous étions venu avec plaisir
Renouer avec nos souvenirs
Retrouver Maryline
Les copains copines
A l’avenir
Nous irons marcher ailleurs
Là où les organisateurs
N’ont pas parmi les leurs
Ce genre de personnage
Gâcheur du bon usage
De noms
Auquel nous tenons ;
A Bourges nous avions débuté
Cette fois-ci c’est fini
Nada Que Tchi
Terminé.
Ainsi nous l’avons décidé
Il me fallait l’écrire, le préciser, le tapoter sur ce clavier.
Effacé l'inconvenant ostrogoth
Sous les eaux.
 
La pluie s’accroche
Le départ approche
A 30mn de celui-ci
Enfin  le ciel s’éclaircit
Nous marcherons au sec ainsi
 
Nous retrouvons les visages connus
Au fil des années et des saisons
Même de dos, nous les reconnaissons
Nous nous interpellons.
Curieusement
Le premier instant
La première rencontrée
Sur le tarmac est l’une des dernières connues
Catherine DUBOIS D’ENGHIEN
Traversant le parking goudronné
Dans son coupe-vent emmitouflée
Lunettes embuées
Côtoyée
il y a bientôt 3 ans déjà
A Privas
Aux 6 jours de France
D’ultra endurance
Toute sourire pleine d’entrain
Chez elle c’est permanent
Philosopher en marchant
Depuis notre première rencontre bras rythmant
6 jours d’affilée en tournant
Nous avons bien avancé,
A  force de communiquer
Nous nous sommes appréciés
Et une belle forme d’amitié
Naturellement s’est imposée
Depuis, avec Pascal MASSON
Son ch’ti compagnon
Nous avons scellé entre nous
Très proches voisins bourguignons
Un pacte d’amitié
A pied
Un de ceux qui ne peut que durer
Tel celui construit scellé
En 1998 avec le clan
J.P.G.
Dont nous nous occupons mutuellement
A le préserver
 
Joie de retrouver Alain GRASSI
Sacré El Gino ! de Normandie
Toujours à bloc
Pascal KIEFFER
Et son inséparable Bob blanc
Qui nous offrira l’un de ses tours d’anthologie
Dont il a le secret depuis des décennies
Fariboles et bons mots à l’appui.
Jean-Bernard GLASER, l’imperturbable
Au style imperturbable
Au kilométrage final quasiment imperturbable
Mme BUTET nous confie
Que son marcheur de mari
S’est lancé le défi
De terminer le 24 heures
Marc y réussira avec bonheur
Tout à son honneur
De marcheur.
Nous avons encouragé
Maggie LABYLLE
Fort bien suivie et entourée
De Jocelyn ELIEZER
Eric-François BIBRAC
Et Rosale JEAN-JACQUES   
Maggie aux enjambées ravageuses
Nous à agréablement remercié
De quelques mots au passage lancés.
 
Serge GEORGELIN me l’avait laissé sous-entendre
La dernière fois au téléphone demande pressante
Dans la ligne droite de la rue Barbès
Quand je verrai tes fesses
Quand je te rattraperai
Je t’inviterais dans l’équipe à venir
Dans mon dos je l’ai entendu arriver
Haut et fort il m’a hélé
Je ne me suis pas retourné
Inconsciemment je l’attendais
Un marcheur ne se retourne jamais
Sinon c’est fichu
Foutu
A ma hauteur il m’a dit
Alors, t’as la réponse ?
Je lui ai lancé
A la volée
C’est ok je pars avec toi sur l’Alsace
J’ai presque fait ma besace
Maintenant avance et fais ce que du doit faire, trace !
Serge venait de me faire le même coup
Qu'en 2014 même endroit même heure
Un pur moment de bonheur
Échangé entre marcheurs
Quelle joie complice de combattants rompus à tous les coups !
Serge sacré grigou !
 
Un temps je marche à côté de Hafid BEN EL KEBIR
Du Pays de Colmar Athlétisme
Donc nous parlons de Colmar et des villages proches
Qu’il connaît bien comme sa poche
Moi aussi, ça tombe bien.
Pour son 1er 24 heures marche
Hafid me confie viser 120km
Le champion 2017
du Haut-Rhin sur 20000m
C’est un sacré défi
Qu’il a lancé-là
N’arrivera pas
A son cota
Mais il ne lâchera pas et terminera
Sans jeter l’éponge
Et  je songe
Sa prochaine fois sera la bonne
J’aimerais le voir réussir
Passer de 20000m à 24 heures
Sacré écart
Sacré marcheur de Colmar
Le Hafid BEN EL KEBIR
 
A discuter marcher
Avec les uns avec les autres je verrai s'échapper
La distance du Marathon que je m’étais promis
Tant pis !
Le plaisir était ailleurs
Je terminerai mon labeur
De ces 6 heures
Dans le dernier tour je m’arrêterai sur le parking
Afin de causer et recauser avec un copain
Elisabeth passera dans mon dos
Et me prendra 1 tour illico
Comme en 1999 tiens ! 
 
Certains suffisants, des délicats
Des m’as-tu vu, des fiers à bras
Au départ sont partis à l’heure
A 100 à l’heure
Pour leur malheur
Ils n’arriveront pas à l’heure
Ces cadors fragiles démissionnés
Les solides, les endurants sont arrivés

Quant à l’inoxydable Sandra BROWN
La Centurion britannique
A fait la nique
A sa façon
A bien des hommes, des bons
Cheddar purée thé
Victoire à la clef
Sa façon de s’alimenter
M’a toujours interpellé
A l’anglaise
Que cela vous plaise !
 
Je souris à voir certains bardés
De produits tête de gondole
J'en rigole
De ces compléments alimentaires
Soit disant nécessaires
A l’effort etc…du sportif …compenser…optimiser
Comme c’est bien présenté !
Comme c’est bien dispensé !
Trop à mon idée
S'y sont engouffrés pliés
L'avenir jugera
De leur choix.
Combien de fois
On aperçoit
De ces pipettes vidées
Jetées
Par des compétiteurs
Pollueurs
Des bas-côtés
Un peu de bon sens naturel
Excluez ces dosettes
De vos mallettes
Barres de céréales tisanes jus de citron miel
Potage vermicelles
(cheddar thé purée…)
Chocolat à l’eau semoules rizzz
Suffisent
Votre corps suffisamment rassasié
Vous en sera gré
Et votre 24h ne prendra pas l’eau
 
A ce sujet j’ai été choqué
De voir divaguer
Sans invitation ne serait-ce que mineure
des organisateurs
A sortir du circuit
Des représentantes d’un de ces produits
A pas de prix
Elles n’avaient rien à faire ici
Distribuer a gogo
Aux gogos
Des fioles bleues et alu énergisantes
Soit -disant donneuse d’ailes
Grevant plutôt vos finances
Au profit d’autres finances
Une table de camping
Sur le parking
En était couverte,
Berk !
publicité sauvage
En sortie de virage
Ces canettes aluminées
Savamment alignées
Vous ne pouviez pas ne pas les rater.
Pensez
Que vous avez affaire
A des hommes d’affaires
Intéressés par vos affaires
Pas des sportifs encore moins marcheurs
Vous les servez à faire leur beurre
A bon entendeur…
 
Quant aux copains copines maintenant
Devenus comme nous vétérans
C’est chaque fois avec plaisir
Que nous les retrouvons
Pour quelques mots vite échangés
Pour quelques heures à marcher
 
Philippe GILLES Pierre COULOMBEL Gérard PICOT
Daniel DUBOSCQ, Patrick CAILLEAUX
Daniel BOCUZE, les CARCAILLON et leur Daniel DIEN
Et tant d’autres aussi
Les retrouver ainsi
Découvrir aussi les nouveaux pratiquants
Venus se défier malgré le temps
Ceux-ci me donneront toujours l’espoir
Qu’un temps prochain à « notre Marche de Grand Fond »
Le second souffle ils apporteront
Qu’importe le ciel gris
Qu’importe le vent la pluie
Tout ceci
Réuni
Nous aura fait du bien
A la Marche, Merci.
 
Dimanche 5 mars 6 heures
La pluie battante nous a réveillés
Elle s’est installé
Pour la matinée
Après un bon petit-déjeuner
Je suis blessé aux talons
Nous rentrons
Nous pensons quelques instants
A celles et ceux qui marchent.
Mon père va mal
A son calendrier
Était noté
18-19 mars Château-Thierry ?
Il n’aura pas vu Milan San-Remo
Ni le Tour des Flandres
Ni la Flèche-Wallonne
Suivie de Gand-Wevelgemme
Ni Paris-Roubaix
Ni son Tour de France
Il me disait : bof ! c’est toujours pareil
Ils roulent, puis y a une attaque
Une échappée
Qui souvent est rattrapée
Avant l’arrivée par le sprint du peloton
C’est toujours de la même façon
Il faut reconnaître que mon père
Par ses années de compétitions
A pédaler
En connaissait un rayon
Dans le vélo ; 
Cette année-ci
La vie
En a décidé autrement ;
Ce week-end là, en dehors du temps
Nous sommes restés
Recroquevillés
Déjà blessés
Dans l’attente de son ultime échappée.
 
Je jette un œil au calendrier
L’an prochain pourquoi pas renouer
Pour quelques heures
De bonheur
Avec Château-Thierry ?
Si le temps…
En attendant
Nous irons
Tourner à Dijon
Chez ces bourguignons
Qui respectent les noms
Et nous ont concocté
Une joyeuse festivité
Elisabeth LESCURE-THANRON
Ce n’est pas difficile non ?
Je les en remercie
Ici
 
B.Th.
 
 
Ma grande découverte fut celle
De Dominique DELANGE un « voisin »
De l’AJ Auxerre section Marathon
Spécialiste de se lancer des défis
Inscrit et partant visant les 150km et une place de 20/25e
Le voilà classé 16e avec près de 168km
« ces gens-là » me plaisent.
Pour mémoire Dominique avait réalisé en 2016 à Château-Thierry 14ème/45 en 132.824 km
Voir l’article de journal joint
 
https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=3&cad=rja&uact=8&ved=0ahUKEwiXh4q5hbTTAhWNI1AKHdGMDHUQFgguMAI&url=http%3A%2F%2Fwww.pressreader.com%2Ffrance%2Flyonne-r%25C3%25A9publicaine-s%25C3%25A9nonais%2F20160226%2F282093455814818&usg=AFQjCNHsDljORTgU91cZ844HH5PfplKTLg
26 févr. 2016 - Dominique Delange marche au défi. Le Francilien Dominique Delange participe samedi aux 24 Heures de Bourges à la marche, défi ... Vétéran 2 à l'AJA Marathon depuis septembre 2015, il s'élancera à 13 heures. « Je vise ...
 
 prochain texte Dijon la belle et le D.U.C

_________________
Moi, je préfère la marche à pied (Henri Salvador)
J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence (Anatole France)
“Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.” [i]René Char
[/i]
Ne crains pas de marcher lentement, crains seulement de t'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
 
Bourges la der'
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résultats : Paris-Bourges (1.2)
» Alain Gay/Christophe Bourges(C2 F2/13)
» Bourse motos à BOURGES
» BOURGES 20/4/2008
» Bourges ma ville et ses secrets

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CYBERMARCHEUR la marche athlétique ou marche sportive :: VOTRE SITE FORUM DE MARCHE A PIEDS :: Littérature et récit de marche-
Sauter vers: