CYBERMARCHEUR la marche athlétique ou marche sportive

Obtenir toutes les informations du monde de la marche .(technique de marche, plan d'entrainement, conseils, santé, le calendrier et les compétitions à
 
PortailAccueilGalerieS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Ronde des Ducs vue d'un relayeur par Bernard THANRON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
THANRON Bernard
ELITE
ELITE
avatar

Nombre de messages : 824
Age : 66
Date d'inscription : 02/09/2008

MessageSujet: La Ronde des Ducs vue d'un relayeur par Bernard THANRON   Mer 16 Mai - 20:56:36

2012 La Ronde des Ducs première !

Dans l’ombre d’Eddy.

Nous sommes arrivés sur le circuit à 21h, 8e heure de marche, le ciel est bleu et la fraîcheur s’installe, Eddy ROZE mène la Ronde. Il passe sous mes yeux et je constate immédiatement une très légère inclinaison de son buste. Je réalise tout de suite l’évolution du problème que l’homme de tête va devoir solutionner dans les heures à venir. Jusqu’à quel angle va t-il résister ? Sans connaître le tempérament de l’homme que j’imagine fort combatif au vu de son passé sportif, je devine son drame. Eddy ROZE mène la lutte sur plusieurs fronts : tenir la tête de l’épreuve, gérer ce dos qui faibli, contenir le plus longtemps possible le retour envisageable d’un Serge GEORGELIN rompu à la nuit du marcheur, réussir le défi lancé en terminant ce 24 heures avec une belle perf’. Jusqu’à 100km, Eddy connaît le métier, au-delà, il devient pionnier. Pour son arrivée dans le monde du grand fond, le champion de France des 100km a « tapé dans le dur ». Aux 100km en 11h32 Eddy est passé en tête avec 40mn d’avance sur le breton. 58km et 10h plus loin le breton emmenait la Ronde avec 1mn 33 d’avance, écart qui allait augmenter. Mais Eddy a su tenir son pari, tenir 24 heures haut et fort. Passer du 100km à 178km en 6 mois, il faut être fort, très fort et expérimenté à dominer la douleur. Ce marcheur a foi en ses capacités grâce à un fabuleux mental.

Il a tenu la tête de l’épreuve jusqu’à la 20ème heure après une dernière passe d’anthologie côte à côte avec Serge GEORGELIN. Eddy a maîtrisé avec dextérité sa faiblesse dorsale jusqu’à l’arrivée. La ligne franchie, le champion de France des 100km était devenu Eddy le tenace.

Si Eddy ROZE n’a pas gagné la 1ère Ronde des Ducs pour sa 1ère participation à un 24 heures, il a conquis de haute lutte son billet d’entrée chez les Grands Fondeurs. Son expérience internationale additionnée à sa ténacité, ici à Dijon pleinement démontrée, lui permettront dans un temps très proche de regarder vers la ligne bleue des Vosges et le zénith de la marche. Je l’ai observé en conversation avec son entourage à l’arrivée, j’ai été convaincu.

Rémi BONNOTTE and Co …bingo ! Une équipe de campagne...sportive à souhait, un marcheur décidé à réussir, imaginant suffisamment la difficulté à franchir pour ne pas se brûler les ailes et…réussir, Rémi le communicateur fort bien entouré s’est offert son 1er 24 heures sur ses Terres et Pierres de Bourgogne.
Alfredo GALICIA a lâché prise dans la soirée, j’ai eu juste le temps de le voir s’engouffrer dans sa tente ; 52km en 7h, 56km en 7h52 le mexicain avait cédé. Une douleur préoccupante sous la voûte plantaire s’étant installée, Pascal DUFRIEN n’abandonna pas. Il demanda avis du médecin qui lui préconisa de ne pas hypothéquer ses chances à un moment si proche du départ du Colmar. Pascal suivit donc les conseils afin de résoudre rapidement le mal afin de partir vers l’Alsace au soir du 20 juin prochain.
Serguei LUKYANOV, véritable bloc de l'est à marcher, frôle les 180km et tient ainsi son ticket de départ vers l’Alsace. Après son 1er essai l’an dernier, le sympathique russe mérite d’aller très loin sur la route de Colmar et son arrivée finale.

Les juges : Ces indispensables compagnons de route sont là pour réguler des allures parfois trop enlevées. En cas de récidive caractérisée, la « palette jaune » terme nouveau donné au feu carton, est de mise. Si entêtement ou roublardise obstinée, la sanction tombe, c’est qu’elle a été cherchée. Il en est à l’esprit pédagogue, d’autres plus austères plus fats n’aident pas le marcheur a retoucher un style difficile à acquérir. Hugues PANNIER, Guy BRISEBARD, Robert CARNET sont des premiers nommés.

6 ou 24 heures, vitesse de croisière maintenue, certains compétiteurs ont l’aubaine physique de pouvoir conserver ce style salutaire du talon-pointe bras en balancier les aidant à avancer en toutes circonstances. Gilles HUARD, Martine SONNOIS, Béatrice PETETIN, Cédric VARAIN entre autres, en profitent, voyez-les au départ, voyez-les au soir, voyez-les au petit matin, voyez-les à l’arrivée, leur corps n’a pas dérivé, chanceux !

Dimanche matin, départ donné des 6 heures individuels et relais. Le temps est toujours au beau. Eddy ROZE avait passé la nuit en tête, il y était toujours, son angle de marche avait augmenté mais pas au point de le déséquilibrer, l’allure avait naturellement faibli, il luttait. J’étais scotché. 3 heures plus tard sa vitesse tombait et Serge GEORGELIN à l’affût s’ emparait du pouvoir.
Durant la dernière heure, Alain GRASSI, de l’équipe des ZANDICAPIEDS (Sylvain RIVIERE Jean-Claude CORCY) revint à mon côté. Après les salutations d’usage entre marcheur de bon aloi, nous pactisâmes de terminer ensemble, ce que nous fîmes dans la joie de tous et de nous-mêmes. Solidarnosc !

Dans un sens comme dans l’autre, le charme du circuit du lac Kir opère toujours, bien que plus plat, il supporte la comparaison avec l’écrin de Vallorbe. Le sens choisi pour cette 1ère Ronde, inversé au mouvement des aiguilles d’une montre offre l’avantage de bénéficier du lever du soleil venant réchauffer le dos de chaque rescapé de la nuit, de profiter du très bel éclairage donné sur le lac et les falaises alentours. Un coup de rein de quelques dizaines de mètres à passer et l’athlète se laisse dérouler en ravitaillant tout au long d’une belle pente douce. Le tour du lac Kir est un idéal parcours délicat à apprivoiser où les corps passent de la fraîcheur boisée d’une rive à la chaleur de l’opposée, et doivent savoir encaisser les différences de températures notoires. Certains résistent mieux que d’autres.

Sur les 54 concurrents, y compris les relayeurs nous aurons tournés plus ou moins longtemps selon notre fortune, sur la belle boucle de la Ronde des Ducs, seuls 6 athlètes auront jeté l’éponge. Preuve est que la marche de grand fond, de 6 à 24 heures, bien préparée, est une félicité…de combattant à pied opiniâtre tout de même !

Devant nos pieds, les colverts se dandinent, les oies cendrées vaquent à leurs occupations, traversant sans autre forme de procès la piste bitumée ou gravelée que nous empruntons ; plus loin, un pied planté dans l’eau, un héron stoïque patiente le poisson égaré. Nous marchons sur leur territoire, ils nous le font savoir en démarrant au dernier moment.

Alain BULOT président du D.U.C DIJON UNIVERISTE CLUB et son équipe de passionnés nous ont construit une Ronde des Ducs à marcher de mains de maîtres . Tous les marcheurs de l’individuel au relayeur ont été récompensé. L’équipe de bénévoles a réalisé un travail exceptionnel d’attention et d’encouragement de tous les instants. Guy LEGRAND est un intarissable soutien envers tous. Son homologue Guy DESTRE n’a pas manqué de tous nous pixelliser.

La Ronde des Ducs 2012 est bouclée avec réussite. Edition 2013 envisagée les 20 21 ou 27 28 avril à confirmer bien entendu. « Les DUCS » nous en informerons, alors commençons à nous y préparer en souhaitant déjà une météo aussi favorable !
L’accueil y est exceptionnel et nous y remarcherons !!!

La Ronde des Ducs, un sacré cépage bourguignon !

Mesdames, messieurs, merci, nous reviendrons l’an prochain.

Bernard THANRON 6h relais dossard relais 221…fier d’être bourguignon marcheur !

_________________
Moi, je préfère la marche à pied (Henri Salvador)
J'ai toujours préféré la folie des passions à la sagesse de l'indifférence (Anatole France)
“Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront.” [i]René Char
[/i]
Ne crains pas de marcher lentement, crains seulement de t'arrêter.
Revenir en haut Aller en bas
 
La Ronde des Ducs vue d'un relayeur par Bernard THANRON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Ronde des Ducs vue d'un relayeur par Bernard THANRON
» La Ronde des Ducs (débuggé): 27-28 avril 2013
» 27-28 avril 2013: La Ronde des Ducs: 24h, 6h
» La ronde des ducs...
» Dijon, 22-23 avril 2017, 24h "La Ronde des Ducs"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CYBERMARCHEUR la marche athlétique ou marche sportive :: VOTRE SITE FORUM DE MARCHE A PIEDS :: Littérature et récit de marche-
Sauter vers: